Qu’est-ce qu’un Smart-Contract ?

Les smart contrats (ou contrats intelligents), sont des programmes logiciels (ou engagements conditionnels automatisés) qui lient les parties impliquées dans une transaction à un contrat, sans avoir recours à un tiers.

Quels avantages ?

Le smart contract sur la blockchain a plusieurs avantages, hérités des propriétés intrinsèques de la blockchain elle-même.

D’abord, il garantit l’immutabilité de l’engagement. En effet, l’accord conclu entre les parties ne peut-être modifié sans le consentement de toutes les parties. Ensuite, il garantit le déclenchement de ses effets lorsque l’engagement est réalisé. Par exemple, une assurance qui indemnise automatiquement ses bénéficiaires, lorsque les conditions qui activent sa garantie sont valides. Enfin, il atteste de son authenticité grâce à la transparence* et à la traçabilité de la blockchain, dès la signature du Smart-Contrat, jusqu’à son exécution et son historisation au sein du registre.

Attention : transparence* ne signifie pas absence de confidentialité. Assurer le suivi d’un Smart-Contrat entre 2 ou « n » identifiants, ainsi que sa bonne réalisation, n’en dévoile pas obligatoirement son contenu. Une prioriété permise par la cryptographie.

Et pour Tezos ?

Dans Tezos, les smart contracts sont écrits dans un langage spécifique appelé Michelson. C’est un langage fortement typé et stack based, qui offre un niveau de sécurité très élevé.

D’une part, le typage de Michelson est une priorité fondamentale, car c’est une méthode de vérification formelle. C’est-à-dire des techniques permettant d’obtenir une très forte assurance de l’absence de bug dans les logiciels. La vérification formelle est utilisée dans le développement des systèmes critiques tels que l’aviation, le nucléaire, les appareils médicaux, le paiement électronique et les applications militaires.

D’autre part, dans Ethereum, les smarts-contracts peuvent-être écrits dans des langages tels que Solidity ou Viper. Ils sont ensuite compilés en byte code EVM, qui est exécuté dans la machine virtuelle Ethereum. Dans Tezos, le code Michelson lui-même, est directement exécuté dans la machine virtuelle Tezos. L’avantage de Michelson exécuté dans la machine virtuelle, est qu’il peut facilement être lu par des humains (car il prend en charge des constructions de haut niveau), aidant ainsi à éviter les bugs.

Certains langages, tels que Liquidity et Fi, permettent de simplifier la génération et la lecture de Michelson. Une fois compilés, ces langages génèrent du code de Michelson qui est ensuite déployé sur la blockchain.

Source : Zastrin