L’écosystème des crypto-actifs évolue à grande vitesse et il est facile de perdre le fil. L’été aidant, il est possible que vous soyez partis en vacances et que vous vous soyiez isolés du tumulte de l’actualité, notamment de ce qui concerne Tezos. Peut-être que vous peinez depuis à vous remettre à niveau. C’est pourquoi nous vous proposons une synthèse des nouvelles importantes parues durant l’été 2019.

Car Tezos a connu quelques évolutions aussi bien techniques que sociales et commerciales.

Le développement du protocole avance

Début août, une nouvelle proposition d’amendement a été soumise au vote du réseau Tezos : Babylone. Cette proposition, aussi appelée « Babylone 2.0 » car il s’agit d’une deuxième version, comporte les éléments suivants :

  • Une modification de l’algorithme de consensus, qui le rend plus robuste et plus facile à analyser ;
  • La refonte du système de comptes qui a le mérite de clarifier leur fonctionnement ;
  • De nouvelles fonctionnalités au sein de Michelson, le langage de contrats autonomes ;
  • Un perfectionnement de la formule du quorum au sein du système de gouvernance.

Babylone a recueilli un vote favorable du réseau et est actuellement dans la phase de test. Cependant, un problème d’efficacité a été découvert très récemment : il s’agit d’un problème mineur mais suffisamment impactant pour qu’une correction doive être appliquée. Ce contretemps pourrait potentiellement retarder l’intégration de la mise à niveau, qui ferait, le cas échéant, l’objet d’une nouvelle proposition : « Babylone 2.0.1 ». Il a aussi été suggéré d’intégrer les modifications à la proposition existante pour ne pas attendre 3 mois supplémentaires. Quoi qu’il en soit, cela démontre l’importance de la phase de test au sein du système de gouvernance.

Pour en savoir plus sur Babylone, vous pouvez lire notre article qui en détaille les caractéristiques.

Par ailleurs, l’équipe de développement Nomadic Labs a déjà donné des indications sur le contenu de sa prochaine proposition. Il pourrait en effet s’agir de l’intégration de Sapling, l’algorithme de preuve à divulgation nulle de connaissance (« ZK-SNARK ») utilisé depuis octobre 2018 par les transactions confidentielles de Zcash. Tezos pourrait donc gagner en anonymité d’ici quelques temps, ce qui est une bonne nouvelle quand on sait que le travail d’analyse de chaîne est en plein essor.

À côté de cela, les méthodes de développement de contrats autonomes s’améliorent : Truffle Suite, la suite d’outils de développement d’applications décentralisées, a annoncé qu’elle allait prochainement supporter Tezos, et les projets de langage de haut niveau, comme LIGO ou Archetype, continuent d’avancer.

La confiance en Tezos s’accroît

Tezos a notamment gagné la confiance d’acteurs financiers importants et son adoption . Après Elevated Returns et Securitize en février dernier, c’est au tour de deux autres acteurs financiers importants d’afficher leur volonté d’émettre des titres financiers sur la chaîne de Tezos. Le 3 juillet, BTG Pactual, la plus grande banque d’investissement indépendante d’Amérique latine, et Dalma Capital, un gestionnaire d’actifs basé à Dubaï, ont annoncé coinjointement qu’ils allaient utiliser Tezos pour réaliser des STO (Security Token Offerings). Ceci concernera notamment ReitBZ, dont chaque jeton émis représente une part dans une société d’investissement immobilier cotée (SIIC, ou REIT en anglais) du Brésil.

Bâtiment de BTG Pactual

De plus, le tez (XTZ) trouve sa voie parmi les plateformes d’échange et autres places de trading. Le 8 août dernier, Coinbase a intégré le tez au sein de sa plateforme. De plus, elle a lancé un nouveau service, Coinbase Custody, pour offrir à ses clients le moyen de conserver leurs fonds en sécurité tout en touchant les revenus passifs liés à la possession de ces fonds. Pour Tezos, il s’agit de profiter du système de délégation afin de ne pas subir les effets néfastes de l’inflation. Le tez a également été ajouté sur la plateforme de trading eToro le 6 août.

Ces nouvelles ont permis au prix du tez de se stabiliser autour des 1 $. Cela place aujourd’hui Tezos en 19ème place du classement par capitalisation boursière d’après CoinMarketCap.

La scission Dune

Le 9 septembre dernier, le protocole Tezos a connu son premier fork majeur appelé Dune Network, créé par Origin Labs, une équipe de développement qui est dirigée par Fabrice Le Fessant, le fondateur de OCamlPro. Ce fork fait suite à des désaccords financiers entre la Fondation Tezos et OCamlPro, et au rejet complet de la proposition d’amendement Brest par le système de gouvernance.

Logo Dune Network

Un largage (airdrop) a donc été réalisé sur la nouvelle chaîne de blocs Dune : les possesseurs de plus de 10 XTZ ont été crédités du montant équivalent en DUN. Tous les fonds présents sur des comptes engendrés (KT1...) ont été transférés sur les adresses gérantes de ces comptes, c’est-à-dire les comptes implicites (tz...) correspondants. Toutes les comptes ne possédant pas plus de 10 tez ne sont pas concernées par ce largage. Vous pouvez vérifier si vous avez reçu des DUN en saisissant votre adresse sur DunScan.

D’après Grégory Raymond, le projet est soutenu financièrement par Starchain Capital, et de grands noms du monde des affaires français ont accepté d’y investir : parmi eux on compte Xavier Niel (fondateur de Free), Marc Simoncini (créateur de Meetic) et Jean-David Blanc (Allociné). Néanmoins, Dune Network ne présente pour le moment aucune réelle différence avec Tezos, et devrait être très largement minoritaire économiquement.

Est-ce que cette scission remet en cause le système de gouvernance mis en avant par la communauté de Tezos ? Rien n’est moins sûr : Tezos n’exclut en rien la gouvernance externe, et chacun est libre de copier et modifier le projet comme il le souhaite. Le système de décision interne apporte une protection supplémentaire aux attaques sociales. Aussi, il sert à avoir un point de repère qui permette de ne pas se retrouver immobilisé comme a pu l’être Bitcoin entre 2015 et 2017. Finalement, ce fork pourrait être indicateur positif pour Tezos, car ce sont généralement les bonnes idées qui sont copiées, et non les mauvaises…

En vrac

À tout ceci s’ajoutent quelques nouvelles récentes qui pourraient intéresser certains de nos lecteurs :

  • Un « explorateur de gouvernance » nommé Tezos Agora a été lancé le 29 août. Celui-ci permet d’obtenir les détails des propositions d’amendement, de visualiser les votes passés et de discuter des évolutions sur un forum consacré plutôt que sur des réseaux sociaux comme Twitter ou Reddit. Cela se passe sur tezosagora.org.
  • Ce 16 septembre, ZenGo a donné accès à son code de « schéma de signature à seuil » (Threshold Signatures Scheme) qui donne la possibilité de réaliser des opérations de multi-signature en dehors de la chaîne de blocs.
  • Ce 18 septembre, la fondation Tezos a mis à disposition un outil permettant à ceux qui auraient participé à la levée de fonds et perdu leur mot de passe de récupérer ce dernier pour accéder à leurs tez. L’URL est https://recovery.tezos.com : attention aux tentatives de hameçonnage !

Ludovic Lars

Ludovic est fasciné par les protocoles crypto-économiques et par l'impact qu'ils pourraient avoir sur nos vies. De formation scientifique, il s'attache à décrire leur fonctionnement technique de la façon la plus fidèle possible.

0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *