Définition

Dans le milieu des crypto-actifs, l’inflation correspond à l’augmentation des tokens « circulants » (circulating supply) pour un protocole donné. Le taux d’inflation, c’est le % de nouveaux tokens émis sur l’année, par rapport au supply. Ce taux est propre à chaque protocole blockchain. Il est définit par la récompense de bloc ou Block’s Reward. Chaque nouveau bloc amenant ainsi à une émission de nouveaux tokens.

Les Bakers, qui sont les producteurs et les validateurs des blocs, sont récompensés de deux façons : lorsqu’ils trouvent de nouveaux blocs (Baking) ou lorsqu’ils approuvent les blocs récemment produits (Endorsment)Ces récompenses motivent (incentive) les Bakers à effectuer leur travail. Ainsi, l’inflation du protocole Tezos est déterminée non seulement par les récompenses de production de nouveaux blocs, mais aussi par les récompenses de validation des nouveaux blocs. Attention, nous parlons de l’inflation. C’est-à-dire l’émission de nouveaux tokens lors de la production (et validation) de blocs. En ce sens, l’inflation est une partie de la récompense destinées aux Bakers. L’autre partie, correspondant aux frais de transactions payés par les utilisateurs, est exclue du phénomène d’inflation. En effet, ce ne sont pas des nouveaux tokens, mais des tokens existants transférés par l’utilisateur au validateur.

Fonctionnement

Au sein du protocole Tezos, le taux d’inflation théorique est définit à 5.51% (Cf Tezos et la preuve d’enjeu). Cette valeur est calculée grâce aux récompenses de Baking et d’Endorsement (Cf ci-dessus). Posons les calculs :

  • Récompense de Bloc = 16 XTZ
  • Récompense d’Approbation* = 2 XTZ par approbation / Priorité** du bloc ( = 1 ou 2)
  • Nombre d’Approbations par bloc = 32

Pour rappel :

*Un bloc peut avoir au maximum 32 approbations. Il s’agit d’une valeur maximale, car certains blocs ne bénéficient pas tous de 32 approbations. Un Baker peut donner plusieurs approbations pour un même bloc.

** La priorité correspond à l’ordre d’affectation des droits de baking. Imaginez une liste ordonnée de Bakers. Le Baker en haut de la liste, dispose de la priorité la plus faible. Il est le premier à avoir de droit de Baker un bloc. S’il n’exerce pas ce droit pour une raison quelconque, alors le protocole donne les droits de Baking au Baker de la ligne suivante au sien de cette liste, et ainsi de suite. L’objectif de la priorité permet de prévenir de la défaillance d’un Baker (défaillance matérielle i.e déconnexion du réseau, dépôt de garantie insuffisant, etc.), dans le processus de production de blocs, afin de respecter le blocktime (période qui sépare la production de 2 blocs).  Ce qu’il faut retenir, c’est que la priorité a un impact sur la récompense d’Endorsement. À chaque fois que le premier Baker choisit n’est pas celui qui Bake effectivement le bloc, la récompense d’endorsment sera divisée par 2 (car la priorité du bloc prendra la valeur de 2).

Afin de calculer l’inflation théorique, nous poserons deux hypothèses :

  • Tous les slots d’endorsment sont complétés. Soit 32 emplacements.
  • La priorité prend toujours la valeur la plus faible, donc que tous les blocs sont produits par le premier Baker qui obtient les droits de Baking. De sorte que les récompenses d’endorsment soient maximisées : 2 XTZ par endorsment.

La récompense globale, c’est-à-dire nombre de nouveaux tokens émis par bloc est de :

  • Récompense de bloc + Récompense (maximale) d’approbation * Nombre d’approbations (maximal) par bloc
  • Soit : 16 + 2 * 32 = 80 XTZ.

Ainsi, chaque nouveau bloc émet 80 XTZ (au maximum) nouveaux. Pour annualiser l’inflation, calculons le nombre de blocs produit dans l’année. Il n’est pas nécessaire d’introduire la notion de cycles pour cela. En revanche, la notion de blocktime est indispensable. Le protocole Tezos prévoit un blocktime théorique d’environ 1 minute. En d’autres termes, un nouveau bloc est crée toutes les minutes. Une année contenant 525 600 minutes, l’émission de nouveaux tokens s’élève donc à (525 600 * 80) 42 048 000 XTZ par an. En bref, 42 048 000 nouveaux XTZ s’ajoutent aux tokens déjà en circulation (circulating supply)

Le total supply initial, c’est-à-dire le nombre de tokens émis par le block originel (Genesis Block), étant définit à 763 306 929,69 XTZ, alors le taux d’inflation pour la première année est calculé par :

  • Nombre théorique de nouveaux tokens émis / Total supply initial
  • Soit : 42 048 000 / 763 306 929,69 = 5,50887%, environ 5,51%

Finalité

L’augmentation de 5,51% du circulating supply a un objectif particulier. En effet, si l’investissement $,€ -> XTZ est nul, l’augmentation du supply par l’inflation va déprécier le prix des tokens XTZ. Dès lors, il n’y a aucun intérêt à conserver un token qui perd de sa valeur. Et c’est bien là tout l’objectif. Puisque les détenteurs de XTZ n’ont aucun intérêt à conserver leurs tokens, ils sont incités, par l’inflation, à mettre à disposition leurs tokens au service du réseau. C’est-à-dire, soit en devenant un Baker, soit en déléguant leurs tokens à des Bakers. Ce qui in fine participe à améliorer la sécurité du protocole.

L’inflation, grâce à son système d’incentives, est donc un outil au service de la sécurisation du réseau.

 

Source :

Medium/Cryptium Labs


0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *